En chiffres

1538. C’est le nombre total de soldats morts depuis le début de l’occupation occidentale en Afghanistan. Nous l’oublions, mais la France est un pays actuellement en guerre. De fait, elle participe aux divers viols du Droit International perpétrés sur un territoire étranger, au sein duquel elle n’a aucune légitimité. A contrario, il est beaucoup plus difficile de s’informer sur le nombre de morts civils afghans, aussi imprécis que cela puisse être. Deux poids, deux mesures, deux intérêts différents, deux relais d’informations inégaux.

Advertisements

4 réponses à “En chiffres

  1. Je suis bien d’accord avec tes propos Jidé.
    Je suis content par exemple d’avoir pu échapper au service militaire (ok, je sais, rien de comparable avec aller faire la guerre pour de vrai).
    Mais, pour prolonger un peu le débat, quand on parle de guerre, je ne peux pas m’empêcher de penser aux guerres mondiales : aurais-je pris les armes pour défendre mon pays ? (ou plus exactement ma liberté, la notion de respect de mon pays n’étant pas encore très développée chez moi)
    J’espère ne jamais avoir à me poser cette question…

  2. Tu as entièrement raison, l’origine de la guerre en Afghanistan est née dans un climat qui ne laissait aucune part à un raisonnement démocratique international, et encore moins à entendre et prendre en compte les voix du pacifisme dans le débat. Le sentiment belliqueux, dû à une émotion fortement entretenue, l’a donc emporté de loin après les attentats (notons au passage que l’existence et le pouvoir des talibans sont largement due aux Etats-Unis: utilisation pour la guerre contre l’URSS et pendant la guerre civile qui a suivi).

    Il était très facile de prendre cette décision sans réflexion (en 2001, aucun pays de cette zone géographique ne siégeait au Conseil de sécurité, les 5 pays membres du Conseil partagent globalement les mêmes intérêts et points de vues, enfin la population et la communauté internationale étaient sous le choc).

    En ce qui concerne la « guerre juste », il me semble que ce « concept » n’est pas appliquable à la guerre d’Afghanistan. Est-il appliquable d’ailleurs ? Lorsque l’on songe qu’une guerre est toujours muée par des intérêts économiques ou politiques ou une stratégie internationale qui ne s’enquiert pas toujours de la démocratie et de la liberté des peuples : de nombreux coups d’Etats ou conflits divers sont soutenus par des pays occidentaux dans un tout autre but que l’augmentation de la liberté des peuples : Guatemala (1954), Chili (1973), Rwanda (1994), Irak (2003)…

    Je doute du véritable bien fondé de cette guerre en particulier, et de toutes les guerres en général.

  3. Mwé …

    Mandat de l’Onu quand même.

    Lire le discours du Nobel d’Obama, et relier au concept de guerre juste.

    La guerre en Afghanistan, telle qu’elle est menée aujourd’hui est à la fois dangereuses pour les soldats, et inutile. Elle est sans doute déjà perdue.

    Mais n’oublions pas son origine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s