Recherches photographiques

Advertisements

Une réponse à “Recherches photographiques

  1. Bonjour Laurent !

    Aujourd’hui je te tutoie, car je vais raconter un peu ma vie et offrir un point de vue personnel sur la photographie, alors considérons un instant que nous sommes intimes. D’un autre côté, la pugnacité de tes commentaires ont rompu depuis longtemps les règles de la bienséance.

    Je suis heureux de constater que tu continues à donner tes avis qui ne me font pas avancer dans mes travaux, ni théoriquement, ni techniquement, ni artistiquement. Je trouve toujours cela dommage. Les avis sont à prendre mais les analyses m’importent plus. Que l’on me dise : « c’est sublime », ou « c’est nul », l’un ou l’autre ne me font pas progresser, ils jouent seulement sur mon orgueil, mon égo, et mon humeur des trente prochaines secondes.

    Pour que tout soit clair : mes photos sont prises avec un Minolta X300, appareil mécanique et argentique, où une cellule m’informant de l’exposition vient aider ma prise de vue.
    Vitesse d’obturation entre : 1 seconde et 1/1000 secondes. Option Bubble et Auto (que je n’utilise pas, voulant être maître de l’exposition).

    Les pellicules sont des Ilford ou des Kodak T-MAX, Noir et Blanc. Je choisis une sensibilité très classique et surement trop populaire pour toi : le 400 ASA !
    Je pense qu’étant un grand photographe, tu travailles en 3200 en plein soleil pour être en sur-exposition et développer des photos blanches, c’est-à-dire noire au départ, sur le négatif. Mais, Toi, Tu sais cela, et déplore tout ce que le numérique ne rend plus visible, ce qu’il nous fait oublier du fonctionnement du calotype de William Henry Fox Talbot.

    L’objectif est un Minolta 35-70mm (classique aussi), macro à partir de 70mm, valeur 1-4/1-7.
    Pour créer mes flous dégueulasses, j’utilise le macro en longue distance, ce qui me permet d’avoir, s’il y a lieu, le premier ou le deuxième plan très net, et l’arrière plan flou. Je ne pose donc pas un flou rétrospectivement sur Iphoto ou Photoshop.
    Le diaphragme s’ouvre entre f3,5 et f22.

    Pour les diffuser sur internet, je les fais numériser à partir du négatif (que je ne développe pas moi-même), la machine rogne d’ailleurs mes photos à environ 3% sur chaque côté, ce qui peut fortement modifier le cadre entre le négatif et le tirage. J’ai eu de très mauvaises surprises avec le premier magasin (voir la photo du Sacré-Coeur qui est manifestement décadrée). Je vais maintenant chez Négatif+, qui rogne toujours, mais plus proprement. J’attends de travailler moi-même à l’agrandisseur pour obtenir le résultat que je souhaite et surtout garder le cadre originel. Faire tirer à l’agrandisseur par un professionnel coûte cher.
    Les photos sont donc numérisées en brut et sans retouches. Retouches que je n’aime guère, trop faciles à mon goût, mais qui existaient bien avant le numérique. Doisneau lui-même exerçait essentiellement en recadrant ses photos lors du tirage, faisant d’un tirage carré des horizontaux ou des verticaux (retouche ou pas retouche ?).

    Je n’aime pas non plus le numérique pour travailler, je trouve qu’il incite à ne pas regarder, à ne pas s’appliquer, à ne pas s’impliquer. Il pousse à choisir a posteriori ses clichés, alors qu’il me semble plus intéressant de préparer sa prise de vue à l’avance. Pour moi, prendre une photo, c’est établir des choix en amont, et prendre acte du rendu, et non pas faire le choix une fois les 200 photos sous les yeux. Je me suis trouvé dans une telle situation et ne l’apprécie pas, je la trouve surfaite (photographiquement parlant), ça n’enlève pas la qualité que peuvent avoir certaines photographies issues d’un processus numérique.

    Parfois, moi aussi, intérieurement, ça me fait vraiment chier de voir de belles photos sorties d’un appareil numérique manipulé par des gens qui, fondamentalement, n’y connaissent pas grand chose au système photographique. Mais je me raisonne, avant de devenir un vieux con dépassé par les événements, comme certains au XIXe face à l’invention de la photographie.
    Je trouve finalement ravissant cette démocratisation, qui permet à tout un chacun de s’exprimer facilement, par le biais d’un support accessible à quasiment tous (moyennant finance), et dont la diffusion est aisée. Je ne pense pas que l’on puisse déplorer ce moment où la pratique artistique se décloisonne, se rend accessible, quand bien même les rendus te déplaisent. La démocratisation a toujours fait peur à une élite soucieuse de ses seuls intérêts, voyant en l’autre un concurrent face à ses privilèges et ses propriétés, et non un camarade. C’est ne pas voir le bénéfice d’un tel processus pour la majorité.

    Un jour, tu as défini une de mes photos comme le « fruit du hasard et de l’ignorance », j’espère t’avoir persuader du contraire. Si tu as tant de choses à m’apprendre, ne les garde pas jalousement, éduque le bovin qui est en moi et fait partie de la masse inculte que tu survoles, Toi, du haut de ton savoir encyclopédique. Explique-moi ce qu’est une belle photographie, ou par quel angle d’attaque je devrais aborder le sujet qui me préoccupe, comment je pourrais mieux en rendre compte.

    En ayant bien regardé ce que tu dénigres, tu aurais relevé le grain et les aspérités spécifiques à l’argentique. Tu aurais traduis les rayures visibles et le petit point blanc qui revient sur de nombreuses photos (c’est une cassure), comme les signes d’un objectif qui a vécu. En bref, tu aurais l’œil aguerri que tu prétends avoir, tu saurais percevoir que les photos ne sont pas numériques.

    Au final, nous portons sûrement le même amour pour la photographie. Peut-être, têtu, t’es-tu joyeusement trompé et embourbé dans un préjugé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s