En chiffres

4 millions de litres. C’est la quantité de pétrole brut rejetée dans le Delta du Niger, dans l’Etat d’Akwa Ibom au Nigeria, après qu’un oléoduc du groupe ExxonMobil ne se rompe le 1er mai dernier. Cette récente marée noire n’est, malheureusement, qu’une pollution parmi d’autres.

Le pétrole nigérian (huitième pays exportateur de pétrole brut) est exploité par un bon nombre de compagnies pétrolières, qui ont fait du delta du Niger« la capitale mondiale de la pollution pétrolière ». Alors que le géant pétrolier Shell (très implanté au Nigeria), tente de mettre cette situation sur le dos du vandalisme, on a, au vue des chiffres disponibles, un peu de mal à y croire : 7000 marées noires entre 1970 et 2000 ; 2000 sites de pollutions ; 1,5 million de tonnes brut déversées dans le delta depuis 50 ans…

Alors que les yeux du monde entier sont rivés sur les côtes de la Floride, au Nigeria on s’indigne. Selon deux enquêtes indépendantes, il se déverse autant de pétrole par an dans cette région que ce qui a fui dans le Golfe du Mexique jusqu’à présent .

Pour mieux comprendre

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s