La Petite Mosquée dans la Prairie ou le rire musulman

On connaît tous l’humour juif. Humour tantôt cassant, second degré, tantôt décalé, il faut parfois voir loin, mais cette ironie grinçante s’avère souvent franchement efficace.

En serait-il de même pour l’humour musulman ? Y a-t-il des blagues ou des traits d’esprit qui seraient caractéristiques des musulmans ? Mieux encore, y aurait-il un humour qui pourrait être centré sur l’Islam ? Peut-on se servir de l’Islam comme source de vannes à tout va ?

Sur la question, un buzz récent a eu lieu autour d’Islam School Welkoum, une web série proposée par le collectif A part ça tout va bien. La presse et la radio en ont pas mal parlé, principalement pour saluer l’initiative. Ce collectif, mené par son leader Zangro, se donne pour but de donner une image débarrassée de préjugés en matière de pratique de la religion musulmane, de rétablir un dialogue entre des communautés qui se côtoient sans se connaître, et ce par le biais de l’humour. Islam School Welkoum est en fait une petite série, puisque 8 épisodes à peine ont été réalisés. Chaque épisode est très court, environ 3 minutes, et tous ont été tournés jusqu’à présent à Marrakech.

Voici le pitch :  Trois jeunes français (Kenza, Krimo et Rémi), paumés dans leur religion, se cherchent. En quête de savoir sur l’Islam, ils se retrouvent au Maroc pour suivre des cours de « remise à niveau » et ainsi devenir de « bons musulmans ». Manque de pot, un prétendu enseignant en sciences religieuses- un escroc local à la barbe et au chapelet ostentatoires – se présente à eux pour leur donner des leçons… Les thèmes abordés vont du Jihad et des piliers de l’Islam à la définition de ce qui est halal ( licite, convenable) et ce qui est haram (pêché, interdit). La religion, ou plutôt les excès liés à sa pratique ou sa mauvaise interprétation, sont ici attaqués. Un inspecteur vient passer au peigne fin les cours et ironise sur le caractère binaire et simpliste de la vision de l’imam. En effet, celui-ci demande par une série d’énumérations ce qui est haram (le cochon, la musique, l’alcool) de ce qui est hallal (la barbe, le foulard). Une hésitation intervient quand il demande de quel camp relève la femme. Grand blanc. Il est alors obligé de préciser : la femme en minijupe ? Réponse : haram. Nous y voilà. L’inspecteur –joué par Hassan Zahi, humoriste assez séduisant disons-le-, après avoir salué cette belle partie de ping pong islamique, souligne alors qu’il y a une légère différence entre le fait d’être guide touristique -qu’est en réalité le professeur, et guide spirituel -qu’il prétend être-. En somme, voici le Tartuffe du monde arabe, et comme le faisait Molière, il est plus facile de s’attaquer aux caricatures pour mieux critiquer le sujet même. Propre à la religion (mais aussi à l’âge de l’adolescence), les personnages s’interrogent sur l’attirance entre les sexes, enfin ça s’est pour le dire joliment. Extrait :

http://www.islamschoolwelkoum.com/legrandjihad.htm

Si elle s’attaque à de bons sujets, la série s’avère malgré tout décevante. Cela s’explique par un manque de moyens certes et par un côté très amateur, notamment dans le jeu des acteurs. Mais surtout, beaucoup de blagues tombent à plat. C’est gros comme une maison, on voit où on veut en venir à dix kilomètres et le fait que les répliques soient sur jouées n’aident pas…

Cette critique pourrait être faite également aux sketchs présents sur le site du collectif, qui sont parfois longs ou maladroits. Mais mais, quoiqu’il en soit, la démarche est bonne et elle répond à des enjeux actuels très forts. Il est certain que l’Islam est caricaturé, que les médias et l’actualité se focalisent sur des faits très précis et vendeurs qui abondent dans le sens d’un certain discours politique qui n’est pas sans stigmatiser les musulmans. Le port du voile est une vraie question, mais elle a pris une proportion inquiétante ces dernières années et l’appétit des politiques et des médias dans ce domaine ne va pas sans créer certaines confusions, comme en témoigne la récente affaire de la femme verbalisée pour avoir conduit vêtue du voile intégral qui s’est ensuite focalisé sur le mari polygame… Bref, les exemples abondent, et c’est pourquoi de tels sketchs permettent de dédramatiser certains sujets liés au religieux et de créer des liens entre musulmans et non musulmans. Dans la même veine, mais ici dans le champ de la BD, le Muslim show, BD créée par Norédine Allam et Greg Blondin a eu beaucoup de succès. Elle dépeint les méandres de plusieurs musulmans pendant le ramadan.

 

La Petite Mosquée dans la Prairie

Mais pour en revenir à Islam School Welkoum, elle fut surtout l’occasion de découvrir sa grande sœur canadienne : La Petite Mosquée dans la Prairie ou The Little Mosque On the Prairie. Et là, j’ai ri. TLMOP est diffusée sur la télévision canadienne depuis 2007 et après maintenant 4 saisons, elle rencontre toujours la fidélité du public. On y suit le quotidien d’une communauté musulmane et de ces relations, pas toujours tendres, avec le reste des habitants de la ville de Mercy.

Bien sûr, les moyens ne sont pas les mêmes. Les acteurs sont plus nombreux, les décors variés. Mais surtout, le jeu des acteurs est excellent, les dialogues bien sentis avec cette petite touche anglo-saxonne qui accentue la finesse du propos. Le scénario est indéniablement très bien travaillé, ce qui explique notamment la longévité de la série.

Dans la ville de Mercy est construite une mosquée et pour apaiser les relations entre les habitants, on demande à un jeune imam de venir depuis Toronto. L’épisode 1 est un régal. A peine arrivé à l’aéroport, ce jeune imam, Amaar, est au téléphone avec sa mère qui désapprouve son départ. Sa conversation, ambiguë, est saisie au vol. I have been planning it for month. It is not as if I dropped a bomb… Dad thinks it’s suicide, so what ?… This is Allah’s plan for me. I am not throwing my life away, I am moving to the prairies ». Ni une ni deux, il est embarqué pour un interrogatoire savoureux.

Plein de répliques sont cinglantes et cruellement drôles. Une jeune fille s’habille à l’occidentale et enfile un T-shirt ultra-moulant et court. Son père en la voyant s’exclame You look like a protestant ! Sa fille répond : You mean like a prostitute ?! No I mean like a protestant

Lors de la préparation de l’inauguration de la mosquée, Amaar se rend sur place pour voir l’avancée des travaux et rencontre Baber, très enthousiaste qui lui annonce son projet :  I thought of teaching a little bit of Arabic to the infidels, look  et il montre des panneaux avec des signes. L’imam répond : well, maybe you could find another word for the opening than infidels ? Baber réfléchit et propose : Crusaders ? Ignorants? –  Keep trying lui dit l’imam qui enchaîne sur un autre sujet. Mais de façon inattendue, à la fin de la conversation, Baber retente sa chance :  I found it. Barberians ?

Chacun en prend pour son grade évidemment, comme Fred, l’animateur bien comme il faut d’une émission radio plus que borderline, et qui véhicule cliché sur cliché. Et des situations assez cocasses s’enchaînent comme la superposition de deux fêtes religieuses, l’une chrétienne l’autre musulmane. Le révérend Magee, très conciliant et qui est un vrai lien entre les communautés, va quand même demander s’il est possible de décaler l’Aïd pour éviter ce petit souci de calendrier.

Lorsque Fatima et Rayyan se rendent à la piscine, ce n’est pas mal non plus :

Bref n’hésitez pas à regarder quelques épisodes de cette réjouissante série. Apparemment, le projet existe de transposer le concept aux Etats-Unis. Why not. Les premières réactions devraient être passionnantes car le débat est grand, notamment sur la réception de cette série par les musulmans. Petit reportage à l’américaine de CNN avec interview de la réalisatrice:

 

Quant à une série sur le sujet en France, il va encore falloir travailler…

 

Le site de Islam School Welkoum :

http://www.islamschoolwelkoum.com/

Le site officiel de The Little Mosque on The Prairie :

http://www.cbc.ca/littlemosque/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Une réponse à “La Petite Mosquée dans la Prairie ou le rire musulman

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s